Le GRACQ Etterbeek a posé 6 questions aux partis se présentant en 2018

Cityscape Skyline General Soundcloud Banner

Le GRACQ Etterbeek a posé 6 questions aux partis se présentant en 2018.

Défi, Alternative CDH, Ecolo Groen et PS SPA+ ont répondu.

Vous trouverez aux liens ci-dessous les réponses complètes et un tableau résumé mais très complet pour les citoyens qui veulent aller à l’essentiel.

Réponses complètes

Résumé des réponses

Update : La Liste du Bourgmestre a finalement répondu le 9 octobre.  Voici ses réponses.

Réponses de la Liste du Bourgmestre

Rendez-vous le 14 octobre !

La rue d’Une Personne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La rue d’une personne, autrefois appelée “rue Un-à-Un”, est ainsi nommée car, large de 1m,  elle ne permet le passage que d’une personne à la fois.

Cet étroit couloir est encore visible entre les maisons 31 et 33 de la rue des Bouchers. 

Selon la légende, la rue d’une personne est exactement orientée nord-sud. N’étant ensoleillée entièrement qu’à l’heure de midi astronomique, elle aurait ainsi fait office de cadran solaire. 

Pendant près d’un siècle, de 1840 à 1940, cette rue fut l’un des hauts lieux de la prostitution bruxelloise. A chaque fenêtre trônaient des gourgandines, qui, à la belle saison, enlevaient les chapeaux des bourgeois qui passaient par là, leur sommant de venir récupérer leur couvre-chef à l’intérieur. 

Au bout de la ruelle, près de sa jonction avec le Marché aux Peaux, se trouvait un café-concert, Chez la Grosse Mathilde. Après la dernière guerre, il y eut un café d’étudiants, tenu par une belle Congolaise, Chez Blanche-Neige et ensuite le Pili-Pili, temple du jazz et finalement l’Enfer, café-guindaille où zwanzaient les étudiants dans les années 60.

Sources : L.Starck-Claessens, ancienne présidente de l’Académie pour la Défense et l’Illustration du Parler Bruxellois, Blog de Sophie Vandenaemet, Contes et Légendes du Vieux Bruxelles, Daniel-Charles Luytens (Noir Dessin Production), Dictionnaire anecdotique des rues de Bruxelles, Jean d’Osta.

Le vélodrome de Molenbeek-saint-Jean

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Vélodrome de Molenbeek-Saint-Jean, chaussée de Gand

Le Vélodrome du Karreveld a ouvert en 1908 et était situé entre la  chaussée de Gand et le Château du Karreveld. En 1910 le championnat du monde de cyclisme s’y déroula.

Le 21 juillet 1909, jour de la Fête Nationale, le coureur Charles Verbist, trouve la mort à quelques dizaines de mètres de la ligne d’arrivée. Un pneu de son entraîneur éclate provoquant la chute mortelle du coureur cycliste. Les Brusseleirs en avaient tiré une chanson : “Charelke, Charelke, Charelke Verbist, Aïe ni gereipe op de piste! G’hat ni gelange in a kist…”.

Ce lieu est également le premier studio d’enregistrement de films en Belgique. La société française Pathé Frères fonda en 1908 la société anonyme “La Belge Cinéma” qui établit son studio d’enregistrement au Vélodrome. Plusieurs films de qualité dont les deux premiers longs métrages belges conservés La Fille de Delft et le prémonitoire Maudite soit la guerre sont tournés dans les studios du Karreveld.

Le vélodrome aurait cessé son activité en 1916.